fillon

Fillon: droite légitimiste et régression économique

La macroéconomie est dans tous ses états. Grâce à Donald Trump. Voilà cinquante ans que les théories de Keynes sont vilipendées et ses adeptes stigmatisés, voire dédaignés. Aujourd’hui, pourtant, les opposants acharnés au keynésianisme ont perdu, en tout cas aux Etats-Unis. Durant la Grande Dépression, Keynes plaidait pour une augmentation de la dépense publique qui…

recession-euro

Cette monnaie unique qui plombe la croissance

Devrais-je le répéter à l’infini? La réduction des dépenses publiques induit mécaniquement la récession lorsque l’économie est en phase de stagnation. Dans un tel contexte, la dette publique est inévitablement condamnée à l’escalade à mesure que l’économie se contracte. Sachant que ce cercle vicieux se transforme en spirale infernale dès lors que l’Etat se sent…

Les keynésiens aiment Trump !

Comment comprendre la sérénité – ai-je dit l’euphorie? – des marchés suite à l’élection de Donald Trump ? Assurément, pas de crise économique ni de récession ne sont envisagées dans un contexte où la domination des Républicains au Sénat, à la Chambre des Représentants et à la Maison Blanche stimuleront les prises de décision relativement…

revenu-universel

Revenu minimum universel : une idée de droite ?

Le revenu minimum universel – que certains économistes avant-gardistes appellent de leurs vœux depuis plusieurs années- a le vent en poupe. Sa mise en place est désormais sérieusement considérée non seulement par la gauche (ce qui est compréhensible), mais (plus surprenant) également par la mouvance capitaliste traditionnelle de droite. Pourquoi l’ensemble du spectre des économistes,…

bulles

Banques centrales: le bouc émissaire facile

Les taux d’intérêt nuls n’ont pas produit les effets dévastateurs annoncés par une multitude d’économistes et d’analystes. Ils n’ont pas dégénéré en hyperinflation et n’ont pas précipité le défaut de paiement des pays les ayant mis en place. De même, où sont les mauvaises augures et catastrophistes qui faisaient il y a encore peu leur…

stiglitz

Orthodoxie moralisante et destructrice

Le destructeur en chef de la zone Euro et celui responsable en premier lieu des traumatismes infligés aux peuples européens est le technocrate non élu Jean-Claude Trichet. Le crise européenne –la crise des dettes souveraines– lui est en effet intégralement imputable pour n’avoir pas mis en place dès 2009 des baisses de taux quantitatives (QE)…

deutsche-bank

Deutsche Bank ou le capitalisme déchu

Elle s’est criminalisée au fur et à mesure de sa croissance. Son appétence au crime fut à la mesure de sa croissance. Son rôle fut majeur dans la crise des subprimes déclenchée en 2007 qui a provoqué une débâcle immobilière US dont on ressent toujours les effets plus de neuf ans plus tard. C’est pas…