La globalisation vs. le peuple

On la croyait acquise, irrévocable. Elle était censée sécréter quasi-mécaniquement le bien être, augmenter la productivité à la faveur des échanges commerciaux libéralisés. Toutes les barrières furent donc abattues pour favoriser la globalisation car il serait dit que marchandises et capitaux circuleraient sans contrôle ni régulation. Et les perdants d’aujourd’hui –si perdants il y aurait…

Dénoncer les «tactiques de peur budgétaires»

Les États ont quasiment perdu tout pouvoir sur leur politique économique car ils ont renoncé à peser sur les variables financières. C’est donc dans un environnement où les produits financiers structurés, où les dérivés et autres instruments dits «exotiques» ont confisqué aux États – même les plus puissants comme les États-Unis d’Amérique – la substance…

L’heure de vérité pour les Saoud et pour les pétrodollars

A la fin de la seconde guerre mondiale, les immenses réserves d’or américaines –les plus importantes au monde à cette époque- lui accordèrent le privilège de reconstruire un nouvel ordre mondial centré sur le dollar. La conférence de Bretton Woods tenue en 1944 devait en effet formaliser la consécration du billet vert autour duquel graviteraient…

Taxer les robots pour éviter le chaos

L’angoisse face à la robotisation – qui ne fait que croître – est parfaitement compréhensible puisque les machines reprendront progressivement de plus en plus d’emplois et de tâches jusque là remplis par l’Homme. Dans une telle conjoncture favorisant l’incertitude et les questionnements quasi existentiels, cette « robotisation heureuse » (appelée de mes vœux) suscite logiquement…

Trump, ou la destruction créatrice

Hillary Clinton a perdu les élections Présidentielles US car elle a ignoré la crise existentielle qui menace les travailleurs et les salariés moyens américains. Au contraire, elle n’a eu de cesse tout au long de la campagne électorale de répéter que la conjoncture s’était nettement améliorée. Pourtant, si le taux de chômage a indiscutablement régressé…

Embrasser le protectionnisme

Le protectionnisme est-il un gros mot? En tout cas, ceux qui en défendent le principe sont carrément taxés de xénophobie économique alors qu’il ne s’agit, en réalité, que de se désengager d’une mondialisation dont les effets sont souvent pervers à l’échelle nationale. En fait, le protectionnisme est une décision volontaire et assumée d’isoler quelque peu…

Allemagne : Trump a raison !

Pourquoi Donald Trump a-t-il mis en garde l’Allemagne? Est-ce mû par cette démagogie populiste dont il est quotidiennement accusé, ou – plutôt – pour les mêmes raisons ayant poussé la précédente administration Obama à qualifier l’Allemagne de danger pour l’économie globale? Souvenons-nous en effet du rapport émis en Octobre 2016 par le Département du Trésor…