La BCE est-elle noyautée par les allemands ?

L’avenir immédiat de l’Union Européenne et de l’Euro sera conditionné par l’élection à venir du nouveau Président de la BCE. Dans un contexte où ce poste éminent n’a jamais été occupé jusque-là par un allemand, il semblerait bien que Jens Weidmann, Président actuel de la Bundesbank, soit favori pour remplacer Mario Draghi qui cessera d’exercer…

La prospérité allemande: cauchemar pour 40% de ses citoyens

  Le miracle économique allemand a ses côtés sombres, symbolisés par un excédent budgétaire massif de 1.2% du P.I.B. – soit 38.2 milliards d’euros en 2017 – qui plombe les infrastructures du pays qui se trouvent être les moins qualitatives de tous les pays riches et industrialisés. L’épargne publique démesurée allemande induit un sous-investissement naturel…

Wolfgang Schäuble est-il aussi dangereux que Donald Trump ?

Une fois de plus, Donald Trump n’a pas fait preuve de finesse en qualifiant les allemands de « mauvais, très mauvais », faisant référence au déficit commercial qu’entretiennent les Etats-Unis avec l’Allemagne. La relation entre ces deux pays est pourtant une des plus solides qui soit, s’étant encore resserrée ces huit dernières années à la…

L’hyperinflation, hantise omniprésente des allemands

Les tourmentes inflationnistes de l’Allemagne démarrèrent avec l’occupation de la Ruhr en 1923 par les troupes françaises et belges. En effet, le gouvernement de Weimar de l’époque paya les ouvriers grévistes avec les Reichsmarks imprimés par la banque centrale afin de les encourager à protester et à mieux résister contre l’invasion étrangère. La combinaison maléfique…

Allemagne : Trump a raison !

Pourquoi Donald Trump a-t-il mis en garde l’Allemagne? Est-ce mû par cette démagogie populiste dont il est quotidiennement accusé, ou – plutôt – pour les mêmes raisons ayant poussé la précédente administration Obama à qualifier l’Allemagne de danger pour l’économie globale? Souvenons-nous en effet du rapport émis en Octobre 2016 par le Département du Trésor…

Aux sources de l’ordrolibéralisme allemand

Hans Tietmeyer nous a quitté le 27 décembre dernier. Président de la Bundesbank lors de l’introduction de l’euro, il vantait –avec raison- l’indépendance de sa banque centrale qui faisait toute la solidité de la politique monétaire allemande. A l’occasion d’un discours au F.M.I. en juin 1990, il invoquait des raisons historiques pour expliquer l’hyper sensibilité…

Orthodoxie moralisante et destructrice

Le destructeur en chef de la zone Euro et celui responsable en premier lieu des traumatismes infligés aux peuples européens est le technocrate non élu Jean-Claude Trichet. Le crise européenne –la crise des dettes souveraines– lui est en effet intégralement imputable pour n’avoir pas mis en place dès 2009 des baisses de taux quantitatives (QE)…