L’Arabie Saoudite perd ce qui lui reste de crédibilité

  La décision saoudienne de remettre sine die la vente annoncée en grande fanfare des 5% de la compagnie pétrolière nationale Aramco remet directement en question la crédibilité du Prince héritier Mohammed bin Salman. L’introduction en bourse de ce géant constituait en effet la pierre angulaire de la politique du Prince qui espérait diversifier l’économie…