Aux sources de l’ordrolibéralisme allemand

Hans Tietmeyer nous a quitté le 27 décembre dernier. Président de la Bundesbank lors de l’introduction de l’euro, il vantait –avec raison- l’indépendance de sa banque centrale qui faisait toute la solidité de la politique monétaire allemande. A l’occasion d’un discours au F.M.I. en juin 1990, il invoquait des raisons historiques pour expliquer l’hyper sensibilité…