La dictature ou la guerre : pour sortir de la crise !

L’Union européenne subit une récession bien spécifique, marquée par l’implosion de bulles spéculatives combinée au déclenchement d’une crise du crédit inédite. De son côté, la Banque centrale européenne est également confrontée à une crise existentielle car sa politique est désormais officiellement inopérante. Seul l’Etat est donc aujourd’hui à même de soutenir un secteur privé tétanisé…

Aux sources de l’ordrolibéralisme allemand

Hans Tietmeyer nous a quitté le 27 décembre dernier. Président de la Bundesbank lors de l’introduction de l’euro, il vantait –avec raison- l’indépendance de sa banque centrale qui faisait toute la solidité de la politique monétaire allemande. A l’occasion d’un discours au F.M.I. en juin 1990, il invoquait des raisons historiques pour expliquer l’hyper sensibilité…