Les keynésiens aiment Trump !

Comment comprendre la sérénité – ai-je dit l’euphorie? – des marchés suite à l’élection de Donald Trump ? Assurément, pas de crise économique ni de récession ne sont envisagées dans un contexte où la domination des Républicains au Sénat, à la Chambre des Représentants et à la Maison Blanche stimuleront les prises de décision relativement…

L’économie de la peur

La fonction essentielle des taux d’intérêt est de rémunérer les capitaux ou, au contraire, de freiner les enthousiasmes en poussant à la frugalité. Jusque là, l’épargne était canalisée vers des comptes dont la rentabilité était supérieure au taux d’inflation, puis captée par des projets et des placements aussi variés que d’acheter une maison, créer une…

La dictature ou la guerre : pour sortir de la crise !

L’Union européenne subit une récession bien spécifique, marquée par l’implosion de bulles spéculatives combinée au déclenchement d’une crise du crédit inédite. De son côté, la Banque centrale européenne est également confrontée à une crise existentielle car sa politique est désormais officiellement inopérante. Elle ne peut en effet baisser ses taux d’intérêt en dessous de zéro…