$ : le fardeau exorbitant

Le Zimbabwe n’est plus ce pays où les prix doublaient quasiment toutes les six heures, ni cette nation où les brouettes étaient utilisées surtout pour transporter des billets de banque permettant de payer l’épicerie. Ayant désormais vaincu l’hyperinflation, le Zimbabwe est aujourd’hui un pays où règne…la déflation! En effet, tandis que son taux d’inflation atteignait…

France: berceau du néolibéralisme

La France n’est pas que la patrie des droits de l’Homme. Son rôle fut également crucial dans l’instauration de la pensée néolibérale qui affame aujourd’hui les peuples d’Europe. Sa responsabilité est immense dans la mise en place de cette tyrannie rigoriste et moralisatrice qui stérilise de nos jours toutes les forces vives de notre continent.

Les pauvres, mal aimés des banques centrales

L’expérience inédite et quasi révolutionnaire de la Réserve fédérale américaine touche à sa fin. Cette institution courageuse et avant-gardiste qui, aux lendemains de l’implosion immobilière des subprimes et suite à la déconfiture retentissante de Lehmann, avait ramené ses taux à zéro avant de se lancer à corps perdu dans les baisses de taux quantitatives est…

Et pourtant il tourne !

Le keynésianisme fonctionne! Il nous aide à comprendre la crise économique et financière européenne, il nous en indique clairement les motifs et met en évidence les responsabilités. Idem pour les rares succès figurant au palmarès des politiques économiques mises en place en Europe depuis le déclenchement du psychodrame, toutes redevables au keynésianisme. Ceux qui, stigmatisant…

Faut-il supprimer l’impôt ?

Un Etat souverain n’a nullement besoin de lever des impôts pour financer ses dépenses publiques. En effet, les Etats-Unis – depuis leur création et hormis sept épisodes relativement brefs – ont toujours tourné avec des budgets systématiquement déficitaires. Le gouvernement d’une nation indépendante peut donc dépenser sans avoir à s’inquiéter de ses recettes. En théorie…

Quo Vadis Draghi ?

Cette Banque centrale européenne qui, en 2011, soit en pleine crise mondiale et à l’aube des déboires européens, avait trouvé le moyen de remonter par deux fois ses taux d’intérêt (le 7 avril et le 7 juillet). Cette même BCE est donc la première banque centrale majeure à avoir franchi le Rubicon des taux négatifs…

BCE : Plus aucun autre choix!

Les statistiques allemandes publiées hier démontrent sans ambiguïté que la déflation n’est pas uniquement l’apanage des nations européennes économiquement faibles. Eh non! L’Allemagne s’engage également désormais inévitablement sur cette pente savonneuse : La BCE n’a donc aucun autre choix, si ce n’est celui d’engranger les baisses de taux quantitatives, ou de mettre vigoureusement en place…

Pour réussir, la BCE devra se montrer irresponsable !

Le taux d’intérêt est l’arme par excellence à disposition de la banque centrale lui permettant de mener à bien sa mission. Bien plus qu’une mission en réalité: un devoir qui consiste à régler ce même taux et à en optimiser tant le niveau que l’usage dans un objectif macro économique double et crucial pour le…