Trump, ou la destruction créatrice

Hillary Clinton a perdu les élections Présidentielles US car elle a ignoré la crise existentielle qui menace les travailleurs et les salariés moyens américains. Au contraire, elle n’a eu de cesse tout au long de la campagne électorale de répéter que la conjoncture s’était nettement améliorée. Pourtant, si le taux de chômage a indiscutablement régressé…

Choisissez votre poison

“L’essence de la stagnation séculaire consiste en des reprises anémiques mort nées et en des récessions qui s’auto-alimentent, accompagnées d’un chômage très élevé et persistant». C’est en ces termes que le père de la stagnation séculaire, Alvin Hansen, décrivit à l’«American Economic Association» la conjoncture économique de 1938…qui pourrait également être celle qui prévaut actuellement…

L’économie n’est pas une science morale

Le tourisme représente 20% du P.I.B. grec. En fait, hormis les facilités offertes de nos jours par internet pour réserver ses vacances et pour la promotion des lieux touristiques grecs, ce secteur bien particulier reste très similaire aujourd’hui à ce qu’il était il y a vingt-cinq ans. Les métiers liés au tourisme exigent comme on…

Le travail est une valeur périmée !

L’Homme a bien-sûr toujours dû travailler pour assurer sa subsistance. Cependant, sous sa forme actuelle, le travail est un concept très récent dans l’histoire humaine. Jusqu’à la fin de la Renaissance ayant vu en 1602 l’avènement de la société par action, l’Homme avait en effet travaillé pour lui même. Artisans créateurs d’objets ou agriculteurs et…

Il y a une vie hors du travail

L’époque où Voltaire affirmait dans Zadig que « le travail éloigne de nous trois grands maux: l’ennui, le vice et le besoin » est désormais révolue. Il n’est, aujourd’hui, plus approprié de se mettre coûte que coûte au travail. Dit autrement, travailler moins pourrait permettre d’améliorer ses conditions de vie, sachant que moins de travail améliore indiscutablement…

Scinder l’euro… pour le sauver!

Le farouchement anti-européen Martin Feldstein, économiste à Harvard, écrivait de manière prémonitoire en 1997 que l’introduction de l’euro « exacerberait les cycles économiques en aggravant le chômage dans certains pays membres. Lesquels déboires économiques contribueraient à une crise de confiance au sein de l’Union ». Et, de fait, celles et ceux qui étaient persuadés que l’Union subissait…

Le péché originel de l’euro

Article publié dans « Le Journal du Parlement » La débâcle n’était que trop prévisible, du fait de l’absence de tout contrôle sur leur taux d’intérêt comme sur leur monnaie. Dans ces conditions, comment les diverses économies nationales des membres de l’euro auraient-elles pu ne pas diverger ? Quel aurait été le levier qui aurait permis d’y…

Le salut par le « politique »

La plaie de notre temps se résume en une inéluctable décrue de la capacité industrielle de nos nations occidentales. C’est ce déclin qui est fondamentalement responsable de nos croissances anémiques, un temps masquées par la progression des endettements. Pour autant, serons-nous secourus par l’accélération des dépenses des marchés émergents et par le creusement de nos…